L’Assemblée de coopération pour la paix “Barrios abiertos” (Quartiers ouverts)

L’Assemblée de coopération pour la paix a conçu une importante ligne de travail dans le Nord (Espagne et Europe), afin de transformer notre réalité la plus proche en modèles de société engagés envers la justice sociale, la lutte contre la pauvreté et envers des valeurs telles que la paix, l’égalité et le respect de la diversité.

Depuis plus de 15 ans, nous exerçons notre activité selon cette orientation en centrant notre travail sur les écoles et les centres d’enseignement ; mais le nouveau contexte social, politique et économique environnant nous a obligés à dépasser les espaces strictement académiques et à déployer notre intervention vers les QUARTIERS, en tant qu’éléments fondamentaux de coexistence et de proximité avec la société. C’est cet objectif qui est à la base du projet BARRIOS ABIERTOS (QUARTIERS OUVERTS) qui se développe depuis quelques années dans différents quartiers de villes comme Gijón, Albacete, Saint-Jacques-de-Compostelle ou San Juan de Aznalfarache. Le programme débute également à Palma de Majorque, Barcelone et Valence, entre autres.

Barrios Abiertos est un programme d’intégration sociale et de coexistence, du point de vue du droit, de la citoyenneté et du respect de la diversité. Pour Barrios Abiertos, l’intégration est envisagée comme étant un processus pluriel qui considère l’état de bien-être sous différents aspects. C’est la raison pour laquelle l’intégration des personnes doit être prise en compte d’un point de vue multidimensionnel, tout en renforçant les capacités des différentes structures, qu’elles soient sociales, d’enseignement, culturelles ou de participation. Le quartier constitue un territoire de référence où l’on retrouve toutes ces structures ; c’est également l’espace où la proximité des citoyens et citoyennes est la plus importante. C’est d’ailleurs par cette proximité que le quartier est à l’origine de différents espaces de coexistence, formelle ou informelle, qui doivent être renforcés pour que cette coexistence soit à la base de principes tels que le respect de la diversité, le dialogue interculturel et l’approche horizontale. De cette façon, Barrios Abiertos vise à favoriser les capacités de coexistence et d’intégration au sein des espaces les plus formels du quartier (centres d’enseignement, centres de soins, centres sociaux de proximité) ainsi qu’au sein des espaces informels tels que les associations de riverains et le reste du tissu social.

Les piliers fondamentaux qui soutiennent la méthodologie du programme sont les suivants :

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DE COEXISTENCE ET D’INTERCULTURALITÉ DES SERVICES PUBLICS DU QUARTIER, PAR LE BIAIS D’ACTIONS ÉDUCATIVES AUPRÈS DE L’ENSEMBLE DES CITOYENS ET DE SENSIBILISATION SOCIALE

La santé et l’éducation sont des droits sociaux fondamentaux pour l’ensemble des citoyens. Le fait de garantir ces droits suppose de garantir la prestation de ces services de manière universelle, plurielle et juste. De la même manière, la santé et l’éducation sont des axes prioritaires dans le travail auprès des populations de migrants vivant dans les quartiers. À travers notre programme, nous proposons des séances de formation et mettons au point du matériel de sensibilisation pour le personnel sanitaire des centres de soins des différents quartiers où nous exerçons notre activité.

Nous encourageons également des actions et des activités dans les centres d’enseignement, afin d’encourager l’interculturalité et la coexistence au sein des écoles. Nous souhaitons aussi que les écoles soient des espaces ouverts à la communauté, où la participation des familles et l’interaction avec les agents sociaux présents dans le quartier sont bien réelles. Ainsi, nous intégrons aux programmes des écoles des forums vidéo, des contes ou des exposés didactiques afin de travailler sur la citoyenneté et la coexistence interculturelle, dans le but que ces activités scolaires ou extrascolaires puissent être mises en œuvre par le tissu social, très varié dans cette zone. Nous renforçons également la diversité culturelle, pour chaque territoire, au cours des différentes célébrations traditionnelles ou d’enracinement qui ont lieu dans les écoles (en incluant des plats d’autres endroits, des jeux d’autres cultures…, afin d’encourager l’échange d’expériences et l’interculturalité).

Une autre façon de renforcer les capacités des services publics du quartier est le travail en coordination avec les centres municipaux de proximité (les centres municipaux sont des espaces qui réunissent pour chaque quartier les services de proximité de la ville : services sportifs, sociaux, administratifs, de loisirs, etc.). Barrios Abiertos nous permet de programmer, en même temps que la direction de ces centres, différentes activités mensuelles, à travers l’offre ludique et sociale qu’il propose. Nous assurons des cours d’espagnol pour étrangers, des ateliers de radio, des cours de théâtre pour enfants, toujours dans une perspective d’intégration sociale et de coexistence.

RENFORCEMENT DE LA PARTICIPATION ET DE LA FORMATION DE LA POPULATION IMMIGRANTE DU QUARTIER

Pour cela, nous essayons de mettre la population immigrante en contact avec le tissu social existant dans le quartier. L’idée n’est pas de proposer de nouvelles formes de participation ou de nouvelles offres de formation ; nous souhaitons faciliter les canaux de communication et rapprocher la population aux structures sociales normalisées, déjà existantes dans le quartier. Nous organisons pour cela des présentations et ouvrons de nouvelles formes de participation dans les associations de riverains, les associations de parents des centres d’enseignement et dans les autres associations de référence, dans tous les quartiers.

  • La diffusion et la visibilité de la diversité, une valeur ajoutée et positive pour le quartier

Il est évident que pour réussir tout ce qui a été cité précédemment, un important travail de diffusion, de visibilité, d’incidence et de sensibilisation est nécessaire. La campagne de diffusion « Barrios Abiertos » a été conçue avec un double objectif : rendre plus visible la réalité interculturelle du quartier et sensibiliser l’ensemble des citoyens sur la valeur de la diversité et la coexistence. C’est ainsi qu’une identité graphique a été déterminée et le programme a été doté d’un logo, d’un slogan et d’une stratégie de communication et de sensibilisation sociale. Le message au cœur de la campagne est le suivant : « Toi et moi faisons notre quartier » ; son but est que les personnes du quartier sentent que les maisons, les rues, les commerces et les services publics sont des éléments ouverts et pluriels où la diversité est une valeur positive pour la coexistence. De plus, ensemble, les citoyens deviennent des acteurs cruciaux pour la construction de ce genre de quartier. Cette campagne nous a permis de réaliser différentes actions de marketing dans les rues : peintures murales sur les équipements urbains du quartier, campagnes de sensibilisation sur les radios communautaires des quartiers, participation à des événements sportifs, où l’image de Barrios Abiertos était présente, etc. Nous avons donc fait en sorte d’utiliser la communication et la publicité en tant qu’outils pour rendre plus visible la diversité existant dans les quartiers.

Avec Barrios Abiertos, nous souhaitons construire un modèle de coexistence ouvert et pluriel, aux côtés des organisations sociales et de l’ensemble des citoyens. Nous souhaitons arriver à un modèle de quartier qui luttera contre les inégalités, où les écoles seront ouvertes, où l’on trouvera des centres d’enseignement pour chacun et chacune, où les espaces de participation seront effectifs.

Parce que toi et moi, nous faisons notre quartier

Traduction par l’association “Traducteurs sans Frontières”

Texte original ici

 

 


IMG_0218 Obtenir l'article au format PDF


Publié dans Espagne