Consolider, faire, engranger, architecturer, rayonner

La refondation de notre fédération internationale donne de très beaux résultats. Nous les voyons, nous en profitons. Je forme le vœu que 2017 soit une année où nous étayerons ces fondements de notre action commune, nous les renforcerons et où dès lors, nous pourrons diffuser davantage les idées et les pratiques de l’Education Nouvelle et Active. Les objectifs pédagogiques, les enjeux d’apprentissage, les finalités sociétales que nous assignons à notre action inscrivent les individus comme des acteurs instruits, conscients des nécessités des collectivités humaines qu’ils constituent avec d’autres et désireux de solidarité, d’égalité, de liberté. Je souhaite à la Ficeméa de se consolider sur ces fondations et à tous ses membres de faire, engranger, architecturer, rayonner.

La Ficeméa veut assurer la présence de nos idées et la représentation des organisations membres. Une réalisation importante de l’année 2016 est évidemment l’action partagée de plaidoyer contre la marchandisation de l’éducation. Vos apports permanents sont essentiels pour poursuivre ce plaidoyer avec force et sans discontinuité, pour étayer son contenu, afin que les institutions concernées prennent en compte nos recommandations prises en compte  par le Sommet de la Francophonie, par l’UNESCO et par la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU.

Nous pouvons poursuivre l’emménagement dans notre « maison commune » en travaillant ensemble à préciser, définir, comparer, améliorer les fondamentaux des pratiques pédagogiques défendues par les Ceméa. Nous pourrons ensuite diffuser cette « topographie » commune de nos actions avec les déclinaisons particulières à nos cultures et nos organisations sociales.

Pour que chacun.ne soit clairement pris en compte, nous pouvons valoriser la symbolique de l’égalité entre femmes et hommes par une pratique volontaire de l’écriture égalitaire.

Dans notre fédération, les échanges entre les associations membres, entre vous, doivent se renforcer et la Ficeméa y sera vigilante en poursuivant et en renforçant le travail des Commissions régionales dont je me réjouis des apports réguliers. La réalisation et la confection de la cartographie du réseau des Ceméa et du catalogue des actions menées doit aussi contribuer largement à notre politique associative.

En 2014, les membres « refondateurs » ont décidé d’un remarquable programme d’action. Il faut maintenant consolider des moyens pertinents de pérenniser celui-ci : engranger vos apports dans toutes les actions de la fédération, appliquer un mode de financement pérenne, nourrir des échanges libres et ouverts.

La tâche est passionnante et importante. Je veux remercier ici les membres du Conseil d’Administration et particulièrement parmi eux, les membres du Comité Exécutif qui s’emploient à débattre ouvertement et librement des axes d’action, à décider des actions et des moyens mis en œuvre ou à trouver pour que la Ficeméa puisse remplir nos objectifs communs et implémenter l’éducation nouvelle dans le développement de la société et des individus. Avec plaisir, je salue l’implication et les résultats engrangés par Sonia Chebbi, si bien soutenue par Anne-Michelle Ekedi et Claude Brusini.

Nos objectifs sont merveilleux, notre passion est sans faille, nos désirs de reconnaissance du potentiel de tout individu sont infinis, notre volonté de construire ensemble un monde meilleur est vitale. Faisons rayonner nos indispensables actions.

Yvette Lecomte, Présidente de la FICEMEA


IMG_0218 Obtenir l'article au format PDF


Publié dans Non classé Tagués avec :