ACPP : Forum mondial contre les violences urbaines et éducation à la cohabitation pacifique

Par l’Asemblea de Cooperacion por la Paz

ACPP a eu l’occasion d’assister et de participer activement au Ier Forum mondial sur la violence urbaine et l’éducation pour la paix et la coexistence, qui a eu lieu du 19 au 21 avril à Madrid (Espagne), au centre municipal La Nave de Villaverde, district où la délégation de l’ACPP à Madrid développe une grande partie de son intervention sociale.

Avec la participation de 3 500 personnes issues de près de 70 pays, de maires de différentes villes des 5 continents, de représentants d’agences multilatérales clés en la matière, ainsi que de la société civile, cet espace est devenu une référence et devrait s’inscrire dans la durée. L’ACPP a pu y jouer un rôle actif grâce à trois interventions qui nous ont donné l’occasion de présenter notre travail en Colombie, au Maroc et à Madrid.

Le premier jour, nous avons accueilli Gerardo Vega, président de notre partenaire local en Colombie, la Fundación Forjando Futuros [Fondation façonnons l’avenir], qui nous a parlé de la violence urbaine à Medellin et de comment la combattre, avec des expériences et des mises en pratique qui sont applicables dans d’autres villes et qui nous montrent des alternatives pacifiques pour la résolution des conflits. Le jour de la clôture, lors de la section officielle, Abdeslam Amakhtari, président de notre partenaire local au Maroc, ASTICUDE, a pris part à la table ronde sur Les villes refuge : violences à l’égard des femmes réfugiées ou déplacées. Cette table ronde a permis d’exposer différentes expériences dans différents pays.

Le jour de l’inauguration, nous avons aussi présenté le projet Villaverde active : éducation à la citoyenneté mondiale, financé par la mairie de Madrid et que l’ACPP met en œuvre avec l’Association de quartier L’Unité de Villaverde-Est depuis le 1er mars 2017, et ce, jusqu’au 28 février 2018, et dont l’objectif est la construction d’une citoyenneté active et attachée aux valeurs des droits de l’homme et de la paix, capable de résoudre ses conflits quotidiens à travers le dialogue. Dans ce projet, nous voulons travailler avec les enfants et les jeunes gens (élèves d’écoles maternelles, primaires, secondaires et de formation professionnelle), avec des mères et des pères, avec le tissu associatif, voire avec le tissu économique du quartier (Réseau d’économie alternative et solidaire (REAS) et fournisseurs du milieu éducatif) et avec, par ailleurs, la collaboration du Conseil municipal du quartier.

Le projet, qui bénéficiera à 1 611 personnes, se fonde sur trois piliers : le renforcement des capacités de la communauté éducative pour une citoyenneté globale en mettant l’accent sur les droits de l’homme, l’éducation pour la paix et l’égalité des sexes ; la réflexion et l’accroissement des connaissances de la communauté éducative ; et la mise en œuvre d’initiatives innovantes qui favorisent les réseaux, les comportements solidaires et qui entraînent indirectement un développement durable. Le travail s’axera sur une économie solidaire et une monnaie sociale, en développant avec le REAS, l’Association de quartier L’Unité et la communauté éducative, un module d’économie solidaire à mettre en œuvre dans les établissements scolaires et, en tant qu’élément novateur, la solidarité de la population adolescente sera encouragée grâce à un programme de monnaie pour le temps dédié à des activités sociales.

L’occasion qui nous a été donnée au cours de ce Forum mondial de présenter notre travail et celui réalisé par deux de nos partenaires les plus importants, a aussi permis aux participants de connaître notre projet Veo Veo [Je vois, je vois], qui a été exposé chaque jour lors de cette rencontre.

 

Article du bulletin mensuel de mai 2017 de l’association ACPP
Traduction par Traducteurs sans Frontières
Vous pouvez retrouver l’article en version originale sur la partie Espagnol du site

IMG_0218 Obtenir l'article au format PDF


Publié dans Espagne, Europe, Les associations membres