Trois nouvelles associations dans le réseau

 

Miroir Vagabond

L’asbl Le Miroir Vagabond (MV) est une association socioculturelle active dans le nord de la province de Luxembourg, en Belgique, depuis 1981. Créée initialement sous la forme d’une maison de quartier, elle propose au début des années 80 des formations d’alphabétisation et des activités d’animation artistique. Très vite, la culture s’impose à l’asbl tant comme moyen d’émancipation individuelle et collective que comme outil majeur de développement territorial.

Aujourd’hui, l’asbl poursuit des projets d’animation et de création artistique qui veillent à occuper l’espace public en ouvrant les activités à tout le monde, sans discrimination. Elle mène également des ateliers citoyens et des actions de sensibilisation sur les questions d’injustices sociales, elle organise des formations d’orientation socioprofessionnelle et d’utilité sociétale et développe aussi une action autour du logement décent. Si ces projets sont majoritairement locaux, l’asbl développe aussi une dimension internationale.

Les objectifs généraux de l’asbl sont les suivants :

1. Contribuer au développement local en milieu rural avec la population, par l’animation-création, la formation-action, l’éducation permanente.

2. Provoquer l’émergence de nouveaux groupes influençant la vie collective dans un esprit de création et de prises d’initiatives.

3. Permettre l’expression publique et l’affirmation d’identités diverses, à travers les langages artistiques, symboliques.

4. Faire connaître la création-artistique aux populations en leur proposant de la pratiquer

5. Développer des actions prenant en compte les personnes qui vivent des réalités socio-économiques complexes et difficiles.

6. Contribuer à une société où le partage des moyens, des outils collectifs, de la connaissance, de l’espace, du temps, des relations … soient plus équitables.

7. Activer du lien social sur des bases solidaires, d’ouverture aux « autres »

8. Jouer un rôle de coordination entre des associations complémentaires et partenaires sur le territoire.

9. Aider à la réflexion et à la définition de projets, à la gestion de dossiers pour et avec les associations partenaires.

Pour le Miroir Vagabond, dans ces moments difficiles où le monde de l’argent-roi, l’oppression des plus faibles, les richesses kidnappées par une petite minorité de privilégiés font force de loi, il est plus que nécessaire de se regrouper, de penser ensemble, de faire bloc pour espérer encore une vie plus égalitaire, plus épanouissante, plus juste.

 

Mouvement Associatif pour l’Éducation et l’Égalité des Chances (MAEECHA)

Maeecha est une ONG comorienne opérant dans le domaine de l’éducation : sa mission principale est de favoriser toute action destinée aux filles et aux garçons, particulièrement les plus nécessiteux. Il s’agit d’assurer de manière transversale leur bien-être et un développement harmonieux, tant au niveau scolaire qu’au niveau familial.

Depuis sa première école communautaire construite en 2006 dans le village d’Adda, Maeecha se bat pour donner une chance aux familles les plus démunies d’envoyer leurs enfants à l’école dès la maternelle.
Dans le Nyumakele ou sur l’ile d’Anjouan, Maeecha participe aussi au développement des établissements publics primaires. L’association fournit une aide logistique aux écoles et accompagne professeurs et personnels encadrants en leur donnant accès à des formations spécifiques (pédagogie, psychologie de l’enfant…).

 

L’ambition de Maeecha est de soutenir un développement éducatif durable qui trouve ses racines au sein de la société civile comorienne, diaspora y compris. Elle agit ainsi directement auprès des familles pour les sensibiliser et rendre les parents acteurs du changement (au sein notamment des Conseils d’Écoles).

Cette philosophie est portée par le constat simple que dresse Nasser Assoumani, co-fondateur et Directeur de Maeecha ; « On ne peut pas développer l’éducation si on est seul. Il faut la participation de tous : État et citoyens ».

Après quelques années focalisées sur la qualité de l’éducation et des enseignements, Maeecha va élargir son champ d’actions et ses zones d’intervention pour mieux accompagner ce développement harmonieux de l’enfant qui est le cœur de ses ambitions.

 

El Abrojo

 

El Abrojo est une ONG qui vise l’amélioration de la qualité de vie des Uruguayen.ne.s par le renforcement de leur autonomie en tant que citoyen, le développement de la société civile et l’articulation entre les différents acteurs sociaux.

Si l’ONG intervient auprès des publics par des activités concrètes ancrées dans le réel, El Abrojo estime nécessaire d’agir dans le débat public, politique et académique sur les questions relatives aux politiques sociales, aux droits humains et à la construction d’espaces de citoyenneté toujours plus vastes.

Depuis plus de 20 ans de trajectoires diverses et de projets qui ont permis d’étendre son champ de travail et de développer la taille de l’ONG, cette dernière entend désormais s’adapter aux changements permanents de l’environnement, chercher un équilibre entre le formel et l’informel et explorer d’autres formes d’organisation.

Voici les programmes phares d’El Abrojo :

  • Programme pour les enfants, les adolescents et les jeunes : promouvoir leur inclusion sociale et leurs droits par ces 3 domaines d’actions : programmes socio-éducatifs – formation et recherche – plaidoyer dans les politiques publiques.
  • Programme de récréation et de loisirs (La Jarana ) : développer la promotion culturelle dans une perspective multidisciplinaire.
  • Programme d’aptitudes à la vie quotidienne : développement des compétences psychosociales et interpersonnelles en vue d’améliorer le bien-être individuel et collectif.
  • Programme environnemental : travail sur les responsabilités partagées entre la communauté, le gouvernement, les entreprises et les organisations sociales pour favoriser des processus de développement social et environnemental durable.
  • Programme Alter-Actions : recherche-action, activités et plaidoyer en vue de réduire les risques et méfaits inhérents à la consommation de drogues.
  • Le travail : générateur d’opportunités (Socio Laboral) : projet d’employabilité en collaboration avec les institutions publiques et les acteurs de la société civile dans une perspective de développement local.

IMG_0218 Obtenir l'article au format PDF


Publié dans Actualité, Evénements, FICEMEA